Echos du Yatenga
Dernier Numéro

Archives

Coupe de l’Evêque 2014

Saint du jour


L’évangile du jour

On envoya à Jésus des pharisiens et des partisans d’Hérode pour lui tendre un piège en le faisant (...) lire la suite...

 

ACCUEIL

En bref



- 29 MAI 2017 : 7° anniversaire u sacre du père Evêque Justin KIENTEGA
- 01 juin 2017 : saint Justin, martyr, fête patronale du père EvêquE Justin KIENTEGA


L’agenda de l’évêque

Mois D’AVRIL 2017
Date
Agenda Père ÉVÊQUE (...)

lire la suite



Plan du site

Les Monatères


Les monastères

« Je confie à la prière de tous notre désir de voir un jour s’implanter dans notre diocèse des instituts de vie contemplative tant nécessaire à l’épanouissement et à l’enracinement de la vie chrétienne. Ils rendraient, parmi les non chrétiens, un magnifique témoignage de la majesté, de la charité de Dieu et de l’union dans le Christ (RM, 69) ».

C’est ainsi que le 23 novembre 1996, jour de son sacre épiscopal, Mgr Philippe OUEDRAOGO, 4ème évêque de Ouahigouya, s’adressait à ses diocésains. Depuis cette déclaration de l’évêque Philippe, les efforts se sont conjugués pour la réalisation de ce projet pastoral. Actuellement, le diocèse de Ouahigouya compte deux monastères : le Monastère Jésus-Sauveur de Honda et le Monastère Sainte-Claire de Ouahigouya.

Monastère Jésus-Sauveur de Honda

Le Monastère Jésus-Sauver de Honda, d’inspiration foucauldienne, a été fondé en 2001 dans la paroisse du Bienheureux Charles de Foucauld, par Mgr Philippe OUEDRAOGO et le Petit Frère Emmanuel Soodre KALMOGO, premier prêtre diocésain de Ouahigouya ordonné prêtre le 23 avril 1960. Le Petit Frère Emmanuel, premier moine et premier Prieur a prononcé ses vœux monastiques perpétuels 21 juin 2008 à la Paroisse du Bienheureux Charles de Foucauld de Sabcé. Il est décédé le 16 novembre 2011 à Ouagadougou à un mois et deux de ses 80 ans. Il a été inhumé à Honda le 25 novembre 2011.

La Communauté du Monastère autour du Petit Frère Emmanuel en 2008

JPEG - 24.6 ko

La communauté actuelle du monastère compte quatre membres, trois novices qui se préparent à prononcer leurs premiers vœux le 1er décembre 2012 et un postulant. Le monastère Jésus-Sauveur veut être un monastère inculturé. Le Petit Frère Emmanuel Soodre KALMOGO, appuyé par l’évêque Philippe OUEDRAOGO, y a travaillé ardument à cet effet. Le Monastère Jésus-Sauveur de Honda est toujours dans la phase de fondation et de la construction de son identité monastique.

Préparation des vœux des premiers novices de Honda

Le jeudi 18 et le vendredi 19 octobre le Père évêque et ses frères dans l’épiscopat, Mgr Philippe OUEDRAOGO, archevêque de Ouagadougou (avant dernier à droite en soutane kaki sur la photo ci-dessous) et Mgr Gabriel SAYAOGO, évêque de Manga (en soutane blanche devant) ont tenu des séances de travail sur les constitutions du monastère Jésus Sauveur des Petits Frères de Honda. Les travaux ont eu lieu au Centre diocésain Saint- Martial de BAM. 

JPEG - 89.5 ko

Ils se sont rendus à la fin de la matinée du 19 au monastère. Ils y ont célébré la messe avec les novices et les prêtres chargés d’accompagner et de former les novices. Ce sont le Curé de Sabce ; Abbé Dieudonné Metba OUEDRAOGO, à l’extrême droite en soutane kaki et le chargé de la formation, Abbé Achille OUEDRAOGO à l’extrême gauche en chemise. A l’issu de la messe, ils ont eu une séance de travail avec les 3 novices et l’unique postulant. Il a surtout été question de la vie du monastère après le décès du Prieur le Petit Frère Emmanuel KALMOOGO, voici de cela bientôt un an. Il a été aussi question de la préparation et de la célébration des premiers vœux des trois premiers novices, célébration qui aura lieu le 1er décembre 2012 à Honda.

Vœux des trois premiers novices de Honda

Le samedi 1er décembre 2012, les Petits Frères Raphaël ILBOUDO, Norbert OUEDRAOGO et Philippe SIMPORE ont prononcé leurs premiers vœux comme moines du monastère Jésus-Sauveur de Honda.

<La photo des trois jeunes profès De gauche à droite : Frs Philippe, Norbert et Raphaël
JPEG - 36.6 ko

Monastère Sainte-Claire de Saye

Le Monastère Sainte-Claire de Saye est en fondation depuis le 11 octobre 2011, date d’arrivée des trois premières Sœurs fondatrices du monastère Sainte-Claire de Kamonyi au Rwanda. Les contacts entre le diocèse et les Sœurs clarisses de Kamonyi en vue de cette fondation remontent à l’année 2001. Ce fut l’initiative de Mgr Philippe OUEDRAOGO. Après son transfert à Ouagadougou comme archevêque métropolitain ce projet fut poursuivi par l’Administrateur Apostolique, l’abbé Gabriel SAYAOGO, nommé évêque de Manga le 28 décembre 2010. Ce projet voit enfin sa réalisation en octobre 2011 avec le Père évêque Justin KIENTEGA.

JPEG - 108.8 ko


Les Sœurs fondatrices sont au nombre de quatre : trois sont arrivées dans le diocèse le 11 octobre 2011 et une quatrième est arrivée en janvier 2012. Elles sont dans une maison provisoire dans la paroisse de Gourcy en attendant la construction de leur monastère au sanctuaire marial de Saye, dans la paroisse cathédrale Christ-Roi de l’Univers. Le Monastère Sainte-Claire de Kamonyi accompagne la nouvelle fondation de Saye afin de l’aider à s’inscrire dans la tradition monastique de l’ordre des Sœurs Clarisses.

Word - 929.1 ko
Dépliant de présentation de l’ordre des Clarisses

 

Tous ces deux monastères ont besoin pour leur croissance de votre communion dans la foi, de votre soutien spirituel et matériel.

Visite des Sœurs Clarisses à Honda, à leur arrivée dans le diocèse, un mois avant la mort du Petit Frère Emmanuel

JPEG - 81.6 ko


RETOUR EN HAUT DE PAGE

Copyrit Septembre 2012 Diocèse de Ouahigouya - BURKINA FASO