Echos du Yatenga
Dernier Numéro

Archives

Coupe de l’Evêque 2014

Saint du jour


L’évangile du jour

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, (...) lire la suite...

 

ACCUEIL

En bref



- 29 MAI 2017 : 7° anniversaire u sacre du père Evêque Justin KIENTEGA
- 01 juin 2017 : saint Justin, martyr, fête patronale du père EvêquE Justin KIENTEGA
- 30 Juin 2017 : Missions pour l’année pastorale 2017-2018.

PDF - 7.1 ko


L’agenda de l’évêque

Mois De JUILLET2017
Date
Agenda Père ÉVÊQUE (...)

lire la suite



Plan du site

Plan Stratégique Diocésain de Pastorale


PLAN STRATÉGIQUE DIOCÉSAIN DE PASTORALE HORIZON 2012-2017

PROMULGATION

BIEN CHERS FILS ET FILLES DE L‘EGLISE-FAMILLE DE DIEU QUI EST A OUAHIGOUYA,

En ce jour béni de Dieu, où notre Eglise Famille diocésaine choisi de promulguer son tout premier Plan Stratégique, afin de pousser l’œuvre d’évangélisation à sa plus grande fécondité, et ce, en étroite collaboration avec l’Esprit Saint, je voudrais tout d’abord rendre gloire à Dieu, Maitre de tout ; Dans sa bienveillance et allant dans le sens de son plan de salut, il a daigné nous donner un souffle nouveau, stratégiquement élaboré et mis en forme par l’ensemble des Fils et filles de notre Eglise Famille, pour nourrir notre pastorale des cinq prochaines années à venir. Que son nom soit à Jamais glorifié !
Chers Fils et Filles ! Le premier sentiment que nous avons est qu’avec la promulgation de ce Plan Stratégique de Pastorale, nous sommes arrivés au terme d’un long processus d’élaboration. Il nous a fallu trois ans voire même quatre ans de prières et de réflexions pour produire cet outil de travail. S’il vient clore une étape de recherche et de réflexion, il faut croire qu’il est le « vent » le souffle nouveau chargé d’apporter une nouvelle espérance dans nos cœurs, puisqu’il nous ouvre d’autres possibilités, d’autres voies de recherches du SURNATUREL, d’autres pistes de notre quête quotidienne de Dieu. Un tel plan de pastoral n’a d’autres finalités que la quête de Dieu, l’amélioration de nos conditions de vie en société et en Eglise, la mise en pratique des vertus théologales.
Chers Fils et Filles ! la graine de l’Evangile, tombée au Burkina depuis 1900 et dans notre diocèse depuis 1923, a porté du fruit, de nombreux fruits et surtout des fruits qui demeurent. Ces nombreux fruits nous ont préparés à entrer dans le troisième millénaire de l’évangélisation et à faire face aux nombreux défis qui sont les siens. C’est donc dire que l’époque dans laquelle nous vivons, cette époque donc, réclame de nous, un agir pastoral qui tiennent compte des exigences du temps.
En 1977, une option pastorale fondée sur la notion d’Eglise-Famille, adoptée par nos Pères les Evêques d’alors, mobilisait toutes les énergies de l’évangélisation. Depuis cette époque, les efforts faits par notre diocèse, sous les épiscopats de Mgr Denis TAPSOBA, de Mgr Marius OUEDRAOGO et de Mgr Philippe OUEDRAOGO, avec le concours des agents pastoraux et de l’ensemble des fidèles chrétiens, pour la réalisation de cette option ecclésiologique, ont été immenses et notables. Qu’il nous soit permis de saluer avec véhémence, le courage et le labeur de tous ces missionnaires de l’Evangile.
Ce sont tous ces acquis qui constituent la base et la force de notre Plan Stratégique de Pastorale et qui lui donnent un contenu capable de mobiliser encore nos énergies pour le futur.
Avec la célébration du grand jubilé de l’an 2000, Le diocèse de Ouahigouya est entré dans le troisième millénaire tout déterminé à « aller au large ». C’est pourquoi, à la clôture du synode diocésain, cinq axes, appelés sinood-biisi ont été dégagés pour mener à bien la mission à nous confiée. Durant les cinq années qui ont suivi notre synode diocésain, nous avons essayé de mettre en application les axes qui sont : l’Eglise-Famille de Dieu, la mission, la formation, l’inculturation et l’auto-prise en charge.
C’est avec ces cinq axes pastoraux que nous avons voulu amorcer le nouveau départ tant souhaité par le pape Jean-Paul II, de vénérée mémoire, pour toute l’Eglise. Nous n’avons pas conscience de les avoir épuisés, car il ne s’agit pas d’un programme pour quelques années mais des principaux défis que les temps présents posent à notre Eglise.
Durant ces années de célébration et de mise en œuvre de notre synode nous n’avons pas vécu en vase clôt. Nous sommes restés en union avec l’Eglise Universelle. C’est ce qui nous a conduit au terme des cinq années d’application des sinood-biisi à entrer dans la dynamique du Plan Stratégique de Pastorale.
Le Plan Stratégique de Pastorale n’est pas l’abandon total et radical des cinq axes du synode ; au contraire il est un moyen de continuer à les mettre en œuvre avec plus d’efficience et d’efficacité. Le Plan Stratégique de Pastorale n’est donc pas une nouvelle pastorale au regard de son contenu. Il est un instrument de travail adopté par les Evêques de la CERAO pour l’évangélisation ; il permet d’avancer ensemble, de vivre la pleine communion ecclésiale et d’atteindre des résultats communs.
Si le Plan Stratégique suppose un changement dans la pastorale, ce sera dans sa méthode. Il s’agit pour nous de continuer à annoncer Jésus-Christ mort et ressuscité pour la vie du monde et de vivre de Lui et de son Evangile. Le Plan Stratégique est une nouvelle méthodologie pastorale qui veut organiser de façon plus systématique ce que nous avons toujours vécu, en vue d’une plus grande maîtrise de l’agir pastoral.
Son élaboration a été une œuvre de famille. C’est le fruit d’une concertation ouverte à l’ensemble des différentes couches de la famille diocésaine. Maintenant nous sommes devant le défit de sa mise en œuvre. Nous devons relever le défit de la rigueur afin d’éviter, après avoir élaboré un si bel outil de travail, de continuer à travailler dans le sillage de nos vieilles méthodes. Il nous faudra veiller au respect des échéances prévues pour la réalisation de nos activités. Pour accompagner la mise en œuvre du plan stratégique de pastoral le thème suivant a été retenu pour les cinq années à venir : « Nous, baptisés, -évêque, prêtres, consacrés, catéchistes et laïcs - appelés à la sainteté, laissons-nous transformer, au plus intime de nous-mêmes, par le Christ ressuscité et, dans une dynamique d’auto-prise en charge, bâtissons l’Eglise Famille de Dieu, lieu et sacrement de réconciliation, de pardon et de paix, levain de transformation de nos sociétés et ferment du monde nouveau ».

Entrons tous dans l’esprit du Plan Stratégique de Pastorale avec une grande disponibilité de cœur et une grande obéissance. Car le succès de l’action pastorale ne dépendra jamais simplement de l’efficacité d’une méthode mais aussi et surtout de la disposition et la disponibilité des cœurs, tant des pasteurs que des fidèles, pour accueillir ce souffle de l’Esprit-Saint qui indique toujours à l’Eglise les chemins appropriés de la mission.
J’invite toute la communauté diocésaine à faire de la réussite de ce premier plan stratégique une priorité. L’engagement de tous et de chacun est nécessaire. Nous avons institué des organes pour en assurer la gestion technique. C’est vrai que nous avons pour la plupart, en ce qui concerne les agents pastoraux au moins, participé à l’élaboration du Plan Stratégique de Pastorale, mais nous n’avons pas l’expérience de sa mise en œuvre. Il nous faut accepter de donner généreusement de notre temps, de nos biens et surtout de notre personne afin que Dieu puisse continuer de réaliser par nous et pour nous, son Royaume. En ce sens, j’encourage toutes les Equipes de pilotage et de mobilisation des ressources à collaborer et à s’engager pleinement dans la concertation avec les différentes instances pour conduire la mise en œuvre du plan.
Chers fils et filles, j’implore sur vous tous la protection maternelle de la Vierge Marie, Reine de l’évangélisation. Elle a accompagné l’Eglise dans les premiers instants de son expansion, rassurant les Apôtres par sa présence maternelle. Elle veillera aussi sur nous et nous soutiendra par sa prière maternelle. Que Dieu bénisse la mise en œuvre du premier Plan Stratégique de Pastorale du diocèse de Ouahigouya et nous donne d’en recueillir les fruits.

Fait à Ouahigouya, le 22 janvier 2012 ....

+ Justin KIENTEGA
Evêque de Ouahigouya



RETOUR EN HAUT DE PAGE

Copyrit Septembre 2012 Diocèse de Ouahigouya - BURKINA FASO