Echos du Yatenga
Dernier Numéro

Archives

Coupe de l’Evêque 2014

Saint du jour

Evangelizo Reader


L’évangile du jour

<html> <head> <title></title> <meta http-equiv="refresh" (...) lire la suite...

 

ACCUEIL

En bref



Pèlerinage diocésain 2018
Thème :
« Avec Marie, Notre-Dame du Lac, enracinons nous dans la foi et luttons contre l’alcoolisme et l’incivisme. »

« Krista kêedba, ne Kùlga Dim-poaka a Mariam Sôngo d ki yênga d têeba pùgê lad zab ne râ-yùùra la maanem yam vùima. »
Dates : du vendredi 23 au dimanche 25 février

Lieu : Colline mariale de Bam


L’agenda de l’évêque

Mois de Mars 2018
Date
Agenda Père ÉVÊQUE (...)

lire la suite



Plan du site

Nouvelles de la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique


Vie de la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique

Le quotidien à été marqué par l’accueil au bureau, l’administration des affaires courantes telles que la correspondance, le traitement de dossiers des enseignants ou des établissements, l’organisation des rencontres de formation et de concertation, telle la rencontre ordinaire des membres des bureaux des parents d’élèves et Comités de Gestion du primaire et celle des directeurs d’école primaire.
-  Les visites administratives et pédagogiques dans les écoles primaires, secondaires et préscolaires. Ce sont des visites d’encouragement et d’accompagnement pour aider les acteurs qui sont sur le terrain. Le suivi pédagogique s’adresse uniquement aux écoles primaires ; suivi assuré par les Instituteurs Principaux selon un programme établi trimestriellement.
-  Des faits marquants :
• La célébration des 112 ans de l’école catholique dans le diocèse de Koupèla, le 26 et 27 Avril 2013. Notre diocèse y a prit part avec une délégation de cinq personnes.

Les enfants étaient mis en honneurs à la célébration du 112ème anniversaire de l’école catholique
JPEG - 48.3 ko

• La célébration des 14èmes journées de l’enseignement Catholique le dimanche 05 mai 2013. Des émissions à la Radio Notre Dame du Sahel, la célébration de la messe solennelle du dimanche à la Paroisse Notre Dame de la Délivrande, un mini-marché et un repas fraternel ont ponctué cette célébration dans la ville de Ouahigouya. Notons que tous les établissements s’y sont impliqués.

Une vue de l’assemblée à la célébration des 14èmes journées de l’Enseignement Catholique
JPEG - 55.2 ko

L’abbé Albert KOUSBE, directeur diocésain

JPEG - 53.3 ko

Et ce fut de beaux moments de communion dans la prière, la fraternité, chose indispensable pour l’avancée de l’école catholique. Le thème retenu est celui de la célébration des 112 ans de l’école catholique : « l’école catholique, 112 ans au service du développement de l’Eglise et de la nation burkinabè : bilan et perspectives ». Chaque paroisse du diocèse a pu célébrer cette fête de l’Enseignement catholique par diverses activités.
• Du 13 au 17 Mai 2013, la direction diocésaine en collaboration avec le Secrétariat National de l’Enseignement Catholique, l’UN-ABPAM ( Union Nationale des Associations Burkinabè pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants) et le MENA (Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation), a organisé une rencontre de sensibilisation et de concertation autour de l’école des malvoyants et aveugles, au profit des responsables politiques, administratifs, religieux, des enseignants, des élèves et des parents d’élèves de la commune la ville de Ouahigouya.
NB : Il y a des enfants aveugles et malvoyants qui sont déjà scolarisés à l’école catholique Saint-Marius à Ouahigouya.
 La matinée du mardi 14 mai fut consacrée à la rencontre avec les autorités de la commune, les autorités administratives de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale, de la Santé, de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale quelques responsables de l’enseignement du primaire, et responsables religieux. Elle a permis de mettre en lumière l’importance d’une synergie d’action au profit des enfants vivant avec un handicap surtout visuel. Tous et chacun, par leur participation ont démontré que l’œuvre entreprise à l’école St Marius de Ouahigouya est une œuvre commune et mérite l’attention et l’apport de tous. Les échanges qui ont eu lieu ont été très éloquents à cet effet. Dans l’après-midi, une visite a été organisée à l’école pour toucher du doigt la réalité de l’enseignement dans les quatre classes que compte l’école à ce jour.
 Le mercredi 15, c’était la rencontre avec les enseignants des écoles catholiques Saint Marius A et B et avec quelques écoles voisines de l’école catholique représentées par leur directeur. C’est le même message qui leur a été adressé avec une note particulière : ils sont les acteurs immédiats de la formation des enfants en situation de handicap visuel. Il leur faut non seulement des capacités et compétences, mais assez d’amour pour accomplir cette tâche au profit de cette frange de la société.
 Le jeudi 16 a vu, d’une part la rencontre avec les parents d’élèves, le bureau APE des écoles Saint Marius A et B, les tuteurs des enfants aveugles et malvoyants et les parents biologiques des enfants fréquentant l’école. Ce fut l’occasion pour les uns et les autres de comprendre le système de l’éducation inclusive et de prendre conscience de leur responsabilité. D’autre part, les responsables de l’organisation ont rencontré des délégations d’élèves issus des écoles voisines à l’école Saint Marius ; celles qui sont susceptibles d’accueillir des malvoyants dans le processus de leur éducation. Tenue à l’école, cette rencontre a tenu aussi ses promesses. Les élèves n’ont pas tari de question sur ce genre d’éducation et l’issue qu’elle peut engendrer pour les enfants concernés. C’est une première qui a satisfait les organisateurs et qui fera connaître davantage l’école des malvoyants et qui certainement verra grandir l’engagement des différents acteurs.
• Le Samedi 18 Mai, dans la paroisse de Bourzanga, province du Bam, sur la place du marché a eu lieu un autre rendez-vous de sensibilisation et cette fois-ci sur l’école bilingue.

La population de Bourzanga est sortie pour la circonstance
JPEG - 57.2 ko

Rappelons que l’école bilingue existe dans cette paroisse depuis 2004 et est l’œuvre commune de l’Enseignement Catholique et de l’OSEO (Œuvre Suisse d’Entraide Ouvrière), aujourd’hui SOLIDAR Suisse. Cette rencontre a été animée conjointement par l’Enseignement Catholique et le MENA. Les organisateurs sont revenus sur le bien fondé du système bilingue qui motive l’Etat burkinabè et le l’Enseignement Catholique à l’adopter. Elle a été l’occasion de féliciter et d’encourager la population locale pour que l’école bilingue puisse davantage s’enraciner dans la localité. La rencontre a vu la participation des autorités administratives et du chef de Bourzanga.
• Le dimanche 26 Mai, la communauté chrétienne de Yèsga, dans la paroisse Saint Joseph de Gourcy a accueilli le directeur diocésain pour lancer le processus de rétrocession de l’ancienne école catholique, aujourd’hui entre les mains de l’Etat. Il était accompagné par Monsieur l’Abbé Omer SAWADOGO, l’Aumônier paroissial de l’Enseignement Catholique. Le directeur diocésain a donné, au cours de la messe dominicale, à l’assemblée des fidèles, quelques orientations globales pour cette reprise. La communauté dans son ensemble a donné son adhésion. Après la célébration eucharistique, une petite rencontre a réuni les responsables de la communauté chrétienne et les deux prêtres. Il était question de la mise en œuvre pratique de la rétrocession avec ce que tout cela engage comme effort commun et communautaire. C’était la première rencontre. Orientations ont été données aux responsables d’enclencher le processus par la sensibilisation et l’information auprès des chefs coutumiers et religieux et de mettre en place les premières structures de gestion cette rétrocession.
• Enfin nous soumettons à nos lecteurs quelques soucis qui sont des besoins : besoins en infrastructures : au moins quatre écoles primaires dans quatre paroisses du diocèse qui en manquent et qui le demandent, un collège catholique diocésain dans une des paroisses qui en manquent.
• Besoin en matériel d’équipement à la direction et d’un moyen de déplacement pour le suivi et les sorties (voiture) et un autre moyen de déplacement (mini bus) au profit des établissements pour certaines activités.
Dieu bénisse tous ceux et celles qui visitent le site diocésain.




RETOUR EN HAUT DE PAGE

Copyrit Septembre 2012 Diocèse de Ouahigouya - BURKINA FASO